AED

  • Date : 2020 – 2021
  • Client : Aide à l’Église en détresse
  • Type de projet : Stratégie de collecte

Diagnostic

L’Aide à l’Église en Détresse est une Fondation internationale de droit pontifical. Elle soutient les chrétiens partout dans le monde, là où ils sont confrontés à des persécutions ou à des difficultés matérielles. Alors qu’on estime que 75 % des victimes de la persécution pour motifs religieux sont des chrétiens et que 200 millions d’entre eux ne peuvent pas vivre leur foi librement, L’AED les aide à travers un soutien financier et spirituel. Elle promeut également la liberté religieuse en tant que droit fondamental de la personne humaine. Elle agit par ses déclarations et ses appels, lancés pour sensibiliser l’opinion publique et toute la société. Active dans près de 140 pays touchés par la persécution religieuse ou le dénuement, l’AED est un observateur privilégié des enjeux géopolitiques dans le monde.

Son objectif

Etablir un diagnostic de collecte de dons et de communication. Axe essentiel avant d’entrer dans une politique d’investissement, le diagnostic externe permet d’évaluer l’efficacité des opérations, la mesure de la maitrise des charges, et d’identifier si les outils de pilotage sont en adéquation avec l’ambition du plan de développement.

Notre proposition

Notre proposition se construit en 3 phases :

1/ Phase d’analyse et de diagnostic pour comprendre l’environnement

– Compréhension interne ( Organisation, analyse des stratégies, analyse des process, analyse des outils, analyse des projets ) et compréhension externe ( Analyse des donateurs, analyse des résultats, analyse des cycles, analyse des contreparties, analyse des coûts, analyse des prestataires )

– Interviews :
Afin d’apporter un compte rendu exhaustif et une préconisation sur les perspectives de diversification des ressources, nous envisageons des interviews des personnes clés intervenant dans l’environnement de la collecte ou de la communication. 

2/ phase de recommandations à l’issue du diagnostic
L’analyse de la première phase permet de proposer des recommandations adaptées à l’organisation en tenant compte des contraintes internes ou budgétaires. Ces recommandations sont accompagnées d’un plan d’action déterminé par un calendrier réaliste.

3/ présentation du diagnostic
La restitution de l’analyse et ses recommandations se fait en réunion d’équipe.